Choisir entre le crowdfunding immobilier et la SCPI

Pouvoir investir dans la pierre est un grand privilège pour les Français. D’après des observations, il a été constaté que le crowdfunding immobilier et la SCPI sont les deux types de placement qui ont actuellement le vent en poupe. Mais, vers quelle mode d’investissement s’orienter pour avoir le meilleur rendement ? Les réponses.

Le crowdfunding immobilier

Dans le cadre du crowdfunding immobilier, l’investissement se fait dans des projets définis tels que la promotion immobilière (donc prêter de l’argent à des promoteurs), les biens destinés à la location ou encore les marchands de biens (achète, rénove et revend). Pour cela, l’investisseur vient s’associer avec différents internautes pour investir dans un bien immobilier.

Le rendement et les risques

Premièrement, l’intérêt de ce mode d’investissement est le fait de donner du sens à son épargne. Donc, si l’investisseur fait face à un promoteur sérieux, le rendement pourrait être intéressant, mais il est seulement obtenu à la fin de l’opération. Toutefois, lorsque les taux proposés sont bas ou que la part de financement participatif est faible, le rendement est ipso facto faible.

Deuxièmement, il faudrait quand même se poser la question : pourquoi les promoteurs immobiliers n’obtiennent pas de financement auprès de leurs partenaires financiers ? Et étant donné qu’il n’y a pas de garantie avec ce type d’investissement, les risques sont alors élevés.

La SCPI ou société civile de placement immobilier

Un investisseur qui cherche à percevoir des revenus réguliers a intérêt à se tourner vers la SCPI. Elle opère dans les projets suivants : SCPI investie en bureaux/commerces, SCPI fiscale et biens locatifs résidentiels.

Le rendement et les risques

Premièrement, l’intérêt de ce véhicule financier est le fait de pouvoir investir jusqu’à 50 % de son patrimoine. L’investisseur pourra percevoir sa quote-part de loyer… et ce, sur le long terme. En effet, l’intéressé devrait en principe amortir ses frais à l’entrée pendant au moins de 2 ans.

Deuxièmement, les portefeuilles assis sur les biens immobiliers sont importants, donc la SCPI s’avère moins risquée. Pas de doute sur la qualité du bâtiment et des locataires. En cas de revente du bien, la liquidité est également assurée du fait du marché organisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *