La ligne dure de la Belgique envers les migrants est-elle sur le point d’être durcie?

La commission parlementaire sur l’intérieur du pays étudie un projet de loi qui autoriserait les perquisitions et les arrestations de sans-papiers à partir d’adresses privées. Ce projet de loi a été vivement critiqué par des ONG et rejeté par une commission de juges qui a examiné la proposition de loi, laquelle permet à la police de rechercher et d’arrêter les migrants non autorisés dans des domiciles privés et de délivrer des mandats d’arrêt pour les personnes en situation irrégulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *