L’UE interdit le « test d’orientation sexuelle » pour les demandeurs d’asile

L’arrêt de la Cour européenne de justice interdit les tests controversés utilisés pour déterminer l’homosexualité des demandeurs d’asile et a rendu l’arrêt contraignant dans les 28 Etats membres de l’UE – L’exécution d’un tel test équivaut à une « ingérence disproportionnée dans la vie privée » du demandeur d’asile, a déclaré la Cour européenne des droits de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *