Abdeslam: la douleur continue

La mère de Katerina Viktorsson lui rendait visite depuis la Suède. Elle est morte dans le hall des départs de l’aéroport. »J’ai déjà assez souffert, et je souffre encore à cause de ça. Pour moi, penser à Salah Abdeslam ne fait qu’ajouter à la douleur que je ne veux même pas laisser penser à ce qui s’est passé… ».

L'article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *