La Syrie qualifie de « crime de guerre » l’attentat à la bombe perpétré par les États-Unis contre plus de 100 soldats pro-Assad

Plus de 100 combattants pro-Assad ont été tués à Deir al-Zour dans une rare confrontation entre les deux camps qui ont combattu contre l’Etat islamique, ce qui soulève d’autres questions sur les divisions dans le pays maintenant que l’Etat islamique est au pied du mur, et met également en lumière le risque d’un nouveau conflit dans l’Est de la Syrie, riche en pétrole, où les forces soutenues par les Etats-Unis détiennent maintenant des terres dans un pays.

L'article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *