Les scientifiques se font entendre après avoir levé des fourmis percées

Des chercheurs de l’Université de Bristol ont utilisé des « faisceaux tracteurs acoustiques » pour suspendre des objets dans l’air, y compris des fourmis. 250 minuscules haut-parleurs ont été utilisés pour générer des ultrasons trop aigus pour que l’oreille humaine puisse les détecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *