Le porte-parole de l’ONU: la trêve syrienne de Ghouta s’est effondrée, les combats font rage

Peu de répit pour la population assiégée de l’est de Ghouta en Syrie. On leur avait promis cinq heures de répit par jour pour permettre l’approvisionnement en vivres et la sortie des civils. Mais à un passage frontalier entre Ghouta et Damas, les préparatifs étaient en cours pour évacuer les habitants lorsqu’une explosion a été entendue. l’aide humanitaire impossible, le porte-parole humanitaire de l’ONU Jens Lærke a commenté les combats en cours: »Il est clair que la situation sur le terrain n’est pas………….. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *