Les Autrichiens peuvent jurer ou poser des gestes obscènes devant les politiciens, les tribunaux ou les tribunaux.

Le vice-chancelier autrichien Heinz-Cristian Strache avait accusé un groupe de militants d’extrême gauche d' »insultes publiques » après qu’ils eurent publié une vidéo l’attaquant sur les médias sociaux, mais la cour d’appel de Vienne a rejeté la plainte pour des motifs de liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *