Air France « shirt-ripping »: l’affaire passe devant la Cour d’appel de Paris

En 2015, des images d’un aéroport parisien ont été projetées sur des écrans de télévision à travers le monde Deux dirigeants d’Air France, leurs chemises déchirées sur le dos, ont été contraints d’escalader une clôture pour échapper à une foule de milliers d’employés – dont beaucoup étaient syndiqués – furieux d’un vaste plan de restructuration. 12 anciens et actuels employés d’Air France comparaîtront aujourd’hui (12 mars) devant la Cour d’appel de Paris pour violences et vandalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *