Selon une étude, les Balkans sont les plus sensibles aux  » fausses nouvelles « .

L’étude publiée par l’Open Society Institute of Sofia, présidée par l’investisseur George Soros, a classé 35 pays comme les plus vulnérables à la désinformation en évaluant la qualité de l’éducation, la liberté des médias et la confiance du public, les pays des Balkans étant les plus vulnérables à la diffusion de fausses nouvelles, décrites comme  » rumeurs, canulars, canulars, mensonges et désinformation de la part de gouvernements étrangers ou d’entités hostiles  » par l’étude, tandis que les pays scandinaves, les pays scandinaves, ont été jugés les plus vulnérables à la dissémination de fausses nouvelles, et la désinformation de la part des gouvernements étrangers ou d’entités hostiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *