Ma mère m’a sauvé la vie « , déclare à Euronews un survivant de l’Holocauste.

Comme Israël se souvient des victimes de l’Holocauste, pour un survivant belge, les souvenirs de cette époque sont encore bien réels. Simon Gronowski n’était qu’un enfant lorsqu’il a été mis dans un train le 19 avril 1943 – un train qui l’aurait emmené à sa mort : « Ils m’ont mis dans un wagon à bétail, j’avais 11 ans, je ne savais pas que j’étais condamné à mort et que ce train allait m’emmener sur le lieu de mon exécution », se rappelle-t-il. « Par miracle, j’ai sauté du train et je me suis échappé, aidé en m’évadant, j’ai été aidé par le train…. », « Par miracle, j’ai sauté du train et j’ai été aidé par le train….. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *