Grande-Bretagne yeux Empire 2.0 Empire pour combler le déficit commercial Brexit

LONDRES – Alors que la Grande-Bretagne est à moins d’un an de quitter l’Union européenne, mais n’a pas encore conclu de nouveaux accords commerciaux, Londres envisage d’aider d’anciennes colonies à combler son déficit commercial post-Brexit. 53 pays du Commonwealth se réunissent à Londres cette semaine pour leur sommet biennal, sous l’égide de la reine Elizabeth II et des princes William et Harry Il s’agit de la première réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth depuis que la Grande-Bretagne a voté par référendum en juin 2016 pour quitter l’Union européenne. Le ministre britannique Tariq Ahmad a déclaré à un comité de législateurs la semaine dernière que le sommet a fourni une  » occasion énorme  » d’avancer  » pour que le sommet a fourni une  » occasion énorme  » d’aller de l’avant « , a été organisé par les dirigeants de l’Union européenne et les dirigeants des 53 pays du Commonwealth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *