Secours à Damas après les frappes des Alliés

Des centaines de Syriens sont descendus dans les rues de Damas dans des scènes de jubilation à la suite des frappes aériennes conjointes des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne. Danny Makki, journaliste d’origine britannique basé en Syrie, dit qu’il y a un sentiment de soulagement et que ses alliés n’ont pas causé plus de dégâts… « C’est certainement le pire que Trump va faire », explique-t-il « Il ne pourra pas réussir une politique de changement de régime parce que les Russes sont ici, les Iraniens sont ici, les Iraniens….. », explique-t-il, « c’est un exemple de ce que Trump va faire de ce qu’il va faire de pire », « Il ne va pas être capable de réussir dans une politique de changement de régime parce que les Russes sont ici, les Iraniens…… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *