Les frappes aériennes américaines nous donnent de l’espoir, disent les Syriens qui souffrent sous le régime Assad.

Les Syriens qui ont vécu certaines des agressions les plus brutales de Bachar al-Assad se sont réjouis des attaques aériennes menées par les États-Unis à la suite d’une attaque à l’arme chimique imputée à son régime : « Ce sont les frappes que nous voulons depuis longtemps », a déclaré Asmaa al-Ajrad, 27 ans, originaire de Douma, la banlieue de Damas qui a été le théâtre de l’attaque chimique au début du mois qui, selon les militants et les groupes d’aide, a tué des dizaines d’entre eux, elle ne s’est réfugiée à Idlib que quelques jours avant l’incident mortellement meurtrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *