Les femmes et les enfants affiliés à l’ISIL sont  » exploités sexuellement, privés d’aide  » dans les camps en Irak.

Selon un rapport d’Amnesty International publié mercredi, les forces de sécurité, les membres des administrations des camps et les autorités locales s’en prennent aux femmes et aux enfants perçus comme ayant des liens avec l’ISIL dans les camps de personnes déplacées en Irak (IDP), qui subissent des violences sexuelles, se voient refuser l’aide, la nourriture et l’eau, et se voient retirer leurs papiers pour qu’ils ne puissent plus rentrer chez eux, a déclaré :  » Leur avenir est en question  » Auteur du rapport, Nicolette Waldman, chercheuse en Irak, a déclaré à Euronews les circonstances qui ont conduit de nombreuses femmes et enfants à se faire marquer d’une « famille ISIL » ont souvent été « une famille ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *