Radovan Karadzic fait appel de la sentence de 40 ans de prison.

L’ancien dirigeant serbe bosniaque Radovan Karadzic va lancer cette semaine son appel contre une peine de 40 ans de prison pour génocide et crimes de guerre pendant la guerre bosniaque de 1992-1995. Karadzic, ancien psychiatre, est le fonctionnaire le plus haut gradé condamné par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, créé en 1993 pour poursuivre les responsables des effusions de sang dans les Balkans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *