Le paludisme trouve refuge au Venezuela, pays en crise.

Le paludisme se propage rapidement au Venezuela, avec plus de 406 000 cas estimés en 2017, soit une augmentation d’environ 69 % par rapport à l’année précédente, la plus forte augmentation au monde, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les migrants vénézuéliens fuyant la crise économique et sociale transportent la maladie transmise par les moustiques au Brésil et dans d’autres régions d’Amérique latine, a déclaré l’agence des Nations Unies, exhortant les autorités à fournir un dépistage et un traitement gratuits quel que soit leur statut légal pour éviter une plus grande propagation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *