Artefacts pillés retournés en Irak

Près de 4 000 artefacts anciens passés en contrebande aux États-Unis ont été restitués aux autorités irakiennes, dont des tablettes sumériennes datant de quatre mille ans avec l’une des premières formes d’écriture, acquises par un détaillant d’art et d’artisanat de l’Oklahoma et décrites comme des  » échantillons de tuiles « , a déclaré Thomas Homan, directeur adjoint de l’immigration et des douanes américaines :  » Le vol de biens culturels et d’antiquités d’une nation est l’une des plus anciennes formes de criminalité transnationale organisée, que de nombreuses personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *