La coalition du clergé anti-américain Firebrand prend rapidement la tête des élections irakiennes.

BAGHDAD, Irak – Une coalition dirigée par l’influent religieux chiite Muqtada al-Sadr a pris la tête des élections nationales irakiennes après l’annonce des retours partiels dimanche soir par la commission électorale du pays ; en deuxième lieu, une alliance de candidats liés aux puissants groupes paramilitaires chiites irakiens, dirigée par Hadi al-Amiri Al-Amiri, ancien ministre des transports dont l’organisation Badr a joué un rôle clé dans la lutte contre l’Etat islamique Mais certains Irakiens résistent à ses liens étroits avec Téhéran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *