Les  » vagues humaines pacifiques  » de Palestiniens visent à franchir la clôture pour pénétrer en Israël.

GAZA CITY, bande de Gaza – Tout a commencé non pas avec une balle ou une bombe, mais avec un hashtag. 200 000 manifestants sont sortis d’une marche pacifique et ont percé les barbelés à l’est de Gaza, écrit Ahmed Abu Artema dans un post sur Facebook le 7 janvier,  » Que peut faire une occupation lourdement armée à ces vagues humaines pacifiques « , a demandé le journaliste palestinien de 32 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *