Les régulateurs antitrust de l’UE ont accepté les concessions faites par Gazprom et n’infligeront pas d’amende au géant de l’éne

La Commission européenne a abandonné une enquête de sept ans sur les allégations de prix excessifs de Gazprom après que le fournisseur de gaz russe a accepté de faciliter l’accès des concurrents aux marchés de l’Europe de l’Est, a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence : « Comme toujours, cette affaire ne concerne pas le drapeau de l’entreprise, il s’agit d’obtenir le meilleur résultat pour les consommateurs et les entreprises européennes » L’accord a été salué par Gazprom qui fournit environ un tiers du gaz de l’UE et aurait pu se voir infliger une amende allant jusqu’à 10 pour cent de ses revenus mondiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *