L’Europe cherche à prendre les devants alors que les relations avec les Etats-Unis se détériorent.

Une fois de plus, les déclarations du président américain ont fait leur chemin dans l’agenda politique de l’Europe, avec Donald Trump menaçant d’imposer des droits d’importation sur les voitures, le ministre belge des Affaires étrangères dit que deux voies possibles mènent maintenant à Washington : « Soit nous obtenons une exemption pour ces mesures pour l’Europe, soit nous sommes exonérés et pouvons continuer à travailler dans une direction positive sur le front commercial, soit cela ne se produit pas et l’Europe doit riposter et se défendre Nous ne pouvons accepter d’être attaqué secteur par secteur », a déclaré Didier Reynders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *