Existe-t-il une alternative au tourisme de masse ?

C’est pourquoi les représentants de 11 villes européennes à forte fréquentation touristique se sont réunis ce week-end à Barcelone pour inaugurer le Red de Ciudades del Sur de Europa frente la Turistización (Réseau des pays du sud de l’Europe contre le tourisme), une plateforme qui lutte contre le tourisme de masse dans ces villes. Daniel Pardo, résident de Barcelone, est membre d’un groupe local de lutte contre le tourisme de masse qui a contribué à l’organisation de la manifestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *