La France s’est engagée à interdire l’utilisation de l’herbicide glyphosate malgré le refus du Parlement.

L’engagement du président Macron d’interdire les désherbants à base de glyphosate dans un délai de trois ans reste en place, dit son gouvernement, même si les députés ont rejeté les mesures légales pour l’appliquer. la Chambre basse du parlement français, l’Assemblée nationale, a rejeté les mesures visant à imposer un délai pour l’élimination progressive du produit chimique controversé, qui a été lié au cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *