Le Pentagone a été claqué pour avoir dit  » personne ne saura jamais  » combien de civils ont été tués dans les combats de l’ISIS.

Deux grands groupes de défense des droits de l’homme critiquent vivement le Pentagone pour avoir dit cette semaine que l’armée américaine ne connaîtra jamais le nombre exact de civils qu’elle a tués au cours des quatre années de lutte contre l’État islamique. Amnesty International USA et Human Rights Watch ont dénoncé l’aveu comme une abdication de la responsabilité d’éviter les pertes civiles et d’enquêter de manière approfondie sur les dommages collatéraux de la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *