La Hongrie et la Slovaquie soutiennent une position ferme à l’égard des migrants

Les dirigeants de Hongrie et de Slovaquie ont soutenu la décision de l’Italie de refuser l’entrée à plus de 600 personnes sauvées en Méditerranée ce week-end. le Premier ministre hongrois Viktor Orban, connu pour sa rhétorique farouchement anti-immigrés, a salué cette décision :  » Quand j’en ai entendu parler pour la première fois, il y a eu un soupir et j’ai dit : « Enfin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *