Une ancienne toxicomane écrit son propre avenir

Valérie Zézé est retournée dans l’un des lieux qui ont dominé sa vie de toxicomane Elle ne se souvient pas du nombre de fois où elle a frappé à la porte du centre d’accueil à Bruxelles pour demander de l’aide :  » Cette porte est très importante pour moi, elle a toujours été ouverte, on ne m’a jamais dit, Valérie, tu ne peux pas entrer Jamais », a-t-elle dit à Euronews sur le pas de porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *