Le contrôle aérien français est à l’origine d’un tiers des retards de vols en Europe.

Selon le journal français Le Parisien, les retards de vol coûtent environ 300 millions d’euros par an aux compagnies aériennes, selon un rapport de la commission des finances du Sénat, dont l’auteur, le sénateur Vincent Capo-Canellas, a déclaré que la France est responsable de 33% des retards en Europe et a ajouté que la situation ne devrait pas s’améliorer. 254 jours de grève des contrôleurs aériens français à partir de 2004-2016, tandis que la Grèce s’est classée deuxième avec seulement 46 jours d’arrêt, l’Italie 37 et l’Italie 37 et seulement 46 jours d’arrêt de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *