Violence mars campagne électorale dans la Turquie d’Erdogan

ISTANBUL – La violence a entaché la période précédant les élections de dimanche en Turquie, au cours desquelles le président Recep Tayyip Erdogan cherche à obtenir un nouveau mandat de cinq ans dans un contexte de répression de la dissidence après l’échec du coup d’État de 2016. 21 sympathisants de l’opposition au moins ont été blessés lors d’attaques du 30 avril au 5 juin, selon un rapport de l’Association turque des droits de l’homme, une ONG turque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *