Des milliers de personnes protestent contre la condamnation d’un courtier d’électricité roumain

Le chef du parti social-démocrate roumain au pouvoir a été condamné jeudi à trois ans et demi de prison par la Cour suprême pour incitation à l’abus de pouvoir. Liviu Dragnea, qui est également président de la chambre basse, a nié toutes les accusations et devrait faire appel. 5 000 personnes se sont rassemblées devant le siège du gouvernement pour demander la démission de Dragnea ainsi que celle du Premier ministre, Viorica Dancila. Certains ont également exprimé leur colère à l’égard de la clémence de la sentence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *