Des dizaines de personnes tuées dans le centre du Nigeria alors que les éleveurs se heurtent aux agriculteurs.

Le président Muhammadu Buhari a lancé un appel au calme alors que l’armée et la police tentaient de mettre fin à l’effusion de sang, et a déclaré qu’aucun effort ne sera épargné pour trouver les agresseurs et prévenir les représailles, mais le gouvernement nigérian n’a pas annoncé le nombre de morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *