Les migrants secourus sont restés bloqués en mer.

Près de 350 migrants restent bloqués sur deux navires en Méditerranée après que l’Italie et Malte, les deux États côtiers les plus proches de l’UE, leur ont refusé l’entrée. 234 personnes et 17 membres d’équipage ont été embarqués jeudi au large de la Libye et n’ont toujours pas été autorisés à accoster, et vendredi, un cargo exploité par la compagnie danoise Maersk a secouru 113 autres migrants, également au large de la côte libyenne, et Alexander Maersk reste bloqué au large de la ville sicilienne de Pozzallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *