30e anniversaire de la chute du mur: qu'y a-t-il à célébrer?

La réunification allemande n'a pas contribué à faire progresser la coopération en Europe, déplore le journaliste François Schaller sur son blog avec Le Temps:

«La communauté européenne a raté sa dernière chance d'évoluer vers le fédéralisme égalitaire dont elle avait clairement besoin. Au lieu de cela, l'Europe est progressivement devenue la risée: une "association d'États sui generis", selon la définition officielle. Ni une fédération, ni une confédération, ni une simple zone de libre-échange, ni aucun de ceux-ci. Non, c'est devenu quelque chose de beaucoup plus créatif, comme il convient au génie de l'Europe: une Europe élargie, instable, euro-centrique et franco-allemande. Dirigés par téléphone par les présidents français et les chanceliers allemands, les sommets franco-allemands et les sommets du Conseil de l'Union européenne, les gens sont amenés à croire qu'il existe un consensus. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *