Un juge brésilien ordonne la libération de la prison de l'ancien président Lula da Silva

Le juge brésilien Danilo Pereira Junior a ordonné vendredi la libération de l'ancien président brésilien, Luis Inacio Lula da Silva, après que la Cour suprême eut déclaré sa condamnation inconstitutionnelle, a rapporté le quotidien Trend, citant Sputnik.

L'ordonnance a été annulée un jour à peine après que la Cour suprême du Brésil eut décidé jeudi, par 6 voix contre 5, qu'un individu ne pouvait être emprisonné qu'après épuisement des recours en appel devant les juridictions supérieures. La décision du juge stipule que la police fédérale doit se conformer "à l'urgence".

"Cela redonne espoir au Brésil", a déclaré Maria do Rosário Nunez, membre du Congrès du Parti des travailleurs du Brésil, dans le New York Times. "La liberté de Lula peut réfuter les vues rigides qu’ils tentent d’imposer dans le pays."

Lula est emprisonné depuis avril 2018 après avoir été reconnu coupable de corruption et de blanchiment d'argent, accusations pour son achat présumé d'une propriété en bord de mer dans l'État de Sao Paulo au Brésil. L'ancien président s'est retrouvé derrière les barreaux après avoir été entraîné dans le scandale de la corruption "Carwash", très médiatisé, qui a également touché plusieurs hommes politiques, dont l'ex-présidente brésilienne Dilma Rousseff.

Lula avait initialement été condamné à l'emprisonnement pour une période de 12 ans et un mois; toutefois, les tribunaux ont par la suite réduit sa peine à huit ans et dix mois en avril.

Selon le Times, l'affaire qui a permis la libération de Lula avait été présentée par deux partis politiques et par le barreau brésilien, qui avaient tous deux affirmé que le régime pénitentiaire obligatoire du pays violait la constitution en ne respectant pas la présomption d'innocence en tant qu'individus adhérant au processus d'appel des tribunaux.

Lula avait précédemment dirigé le Brésil de 2003 à 2010 et avait été un candidat favori pour l'élection présidentielle de 2018 au Brésil. Sa condamnation pour 2017 l’empêche actuellement de briguer un poste politique.

Suivez Trend sur Telegram. Seules les nouvelles les plus intéressantes et les plus importantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *