L'Iran pourrait quitter le TNP en cas de résiliation de l'accord nucléaire, selon un diplomate

Téhéran pourrait se retirer du Traité de non-prolifération (TNP) en cas de résiliation définitive de l’accord nucléaire, a déclaré l’ambassadeur iranien à Londres Hamid Baeidinejad, selon les rapports de Trend citant TASS.

"Après avoir achevé les étapes pour mettre fin aux obligations stipulées dans l'accord sur le nucléaire, nous pouvons nous retirer du TNP, comme certaines forces en Iran l'exigent", a déclaré samedi le groupe de radio et de télévision IRIB.

Le 6 novembre, l’Iran a commencé à injecter du gaz dans les centrifugeuses de l’installation nucléaire de Fordow, ce qui marque essentiellement le début de la quatrième étape de la réduction par Téhéran de ses engagements en matière d’accord nucléaire.

L’avenir de l’accord nucléaire iranien a été remis en question après le retrait unilatéral des États-Unis du JCPOA le 8 mai 2018 et l’introduction par Washington de sanctions sur l’exportation de pétrole contre Téhéran. L'Iran fait valoir que tous les autres participants, les Européens en premier lieu, ignorent certains de leurs propres engagements dans le domaine économique, rendant ainsi l'accord insensé.

Suivez Trend sur Telegram. Seules les nouvelles les plus intéressantes et les plus importantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *