#Erdogan et #Putin discutent de #Syria et échangent des appels téléphoniques

Les deux dirigeants ont réaffirmé leur attachement à l'accord de Sochi conclu lors des pourparlers à haut niveau du 22 octobre.

Erdogan et Poutine ont également discuté des mesures à prendre pour améliorer les relations bilatérales et augmenter le volume des échanges.

Le 22 octobre, Ankara et Moscou sont parvenus à un accord en vertu duquel les terroristes des unités de protection du peuple (YPG) affiliées au PKK devaient se retirer à 150 kilomètres au sud de la frontière turque avec la Syrie et les forces de sécurité turques et russes organiseraient des patrouilles conjointes. Là.

La première ronde de patrouilles a eu lieu le 40 novembre à 40 kilomètres à l'est de Ras al-Ayn et à 30 kilomètres à l'ouest de Qamishli. Les deuxième et troisième tours ont été achevés la semaine dernière.

Au cours de ses plus de 30 ans de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne, est responsable de la mort de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons. Les YPG sont la branche syrienne du PKK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *