Iohannis, le favori du second tour en Roumanie

La journaliste Florin Negruțiu se demande en republica.ro comment Dăncilă est allée jusqu'au second tour malgré le piètre rendement de son gouvernement:

«Après tous les actes ignobles de ce gouvernement dirigés dans les coulisses par [l'ancien chef du PSD, Liviu] Dragnea, il y a encore des Roumains qui votent pour le PSD. … Comme une maladie latente dans notre corps, comme une infection à l'herpès constamment prête à se déclarer, le PSD persiste obstinément. … Avec des gens comme Dăncilă et co. cette fête ne peut offrir d’avenir à personne. Un parti qui a introduit un nationalisme clandestin et un populisme révoltant dans la société et les a nourris en faisant appel aux plus bas instincts humains n'a rien de commun avec la social-démocratie européenne. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *