Le vieux repaire de Karlmarx fait revivre les gloires du passé

C’est une expérience familière à de nombreuses équipes de football, écrit Martin Banks.

Votre club, auparavant victorieux et loué, affronte des moments difficiles avant de rebondir avec style sous un nouveau propriétaire.

Eh bien, quelque chose de similaire est arrivé à un vénérable vieux restaurant de la Grand-Place de Bruxelles, qui est tout aussi vénérable.

Le restaurant s'appelle Maison du Cygne et il a également réussi à revenir au «big time» après avoir trouvé un nouveau propriétaire.

La personne responsable de la transformation est une rareté en Belgique, une femelle entrepreneur qui a repris cette adresse historique bruxelloise et l’a maintenant mise sur le chemin du retour à son ancienne gloire.

Cela en soi n’est pas une mince affaire, car l’endroit était une ombre pâle de son ancienne identité, en tant que l’un des restaurants à ne pas manquer dans la ville.

Le propriétaire précédent, qui était peut-être peu au courant de son histoire remarquable, s'est transformé en une brasserie très modérée, sur un pied d'égalité avec de nombreux autres «pièges à touristes» dans les environs immédiats.

Lorsque Debora Abraham a pris ses fonctions, elle a même découvert que le magnifique lambris en bois, l’une des caractéristiques du bâtiment, avait été repeint.

Cependant, étape par étape, Debora (qui est également propriétaire du restaurant de poisson haut de gamme L'Ecailler du Palais Royal sur la place du Sablon à Bruxelles) et son équipe dévouée se sont démêlés et, après des mois de dur labeur, ont été entièrement restaurés. Maison du Cygne.

Cela plaira à de nombreuses personnes bruxelloises qui aspirent à une touche d'élégance sur la magnifique Grand Place, qui abrite désormais des lieux de restauration essentiellement de type brasserie.

Ils vont bien à ce qu’ils font, mais un carré comme celui-ci réclame quelque chose de plus raffiné. Et c'est là que la Maison du Cygne intervient.

Pour commencer, la nourriture (après tout, le principal!) Est dans la grande tradition franco-belge et propose une des meilleures cuisines de Bruxelles, plébiscitée par la critique et les connaisseurs.

Il ne prétend pas être gastronomique, mais plutôt ce que l’on appelle maintenant le bistronomique (c’est-à-dire une étape au-dessus du niveau de la brasserie).

Le chef belge Belge Cedric Cnudde (qui supervise à la fois le restaurant et les salles de réception situées dans le même bâtiment) s'efforce de rechercher, dans la mesure du possible, des produits et des ingrédients belges pour ses plats délicieux. Les portions sont généreuses et le collègue belge de Cedric, Ernest Hadjiu, vous guidera avec brio à travers l’excellente carte des vins.

Compte tenu de la haute qualité, les prix ici sont très raisonnables, notamment par rapport à certains autres restaurants de la Grand Place et de ses environs.

Aussi bon que la nourriture (et le vin) soit, on peut soutenir que l’USP (argument de vente unique) de ce lieu est son histoire absolument fascinante.

Si vous aimez un morceau d'histoire pour accompagner votre assiette lorsque vous dînez, alors, sans aucun doute, c'est l'endroit qu'il vous faut!

Le bâtiment date en fait du 15th siècle, mais son histoire commence peu après le bombardement de la Grand Place par Louis XIV (le Roi Soleil).

Heureusement, le bâtiment abritant à présent la Maison du Cygne a été reconstruit (en seulement trois ans!) Et a depuis accueilli des visiteurs très célèbres.

Ceux-ci incluent Karl Marx qui a été un invité très fréquent au cours de ses trois années à Bruxelles dans les années 1800.

En fait, on sait que Marx (et son collègue Friedrich Engels) a écrit son fameux manifeste communiste ici même. Une plaque à l'entrée du célèbre philosophe allemand (accompagnée d'un impressionnant tableau encadré au centre du restaurant) rend hommage à son plus célèbre invité.

L’influence de Marx sur les affaires perdure aujourd’hui. En raison de l'importance de son travail pour les Chinois, les restaurants sont devenus, au fil des ans, un lieu de visite incontournable à Bruxelles pour les visiteurs asiatiques.

L’année dernière, l’ancien Premier ministre belge Charles Michel a dîné avec son homologue chinois à l’occasion du 200th anniversaire de la naissance de Marx.

Mais sa liste de diners VIP ne se termine pas là. Jacques Brel, célèbre icône du chant belge, avait également l'habitude de «traîner» ici avec certaines de ses chansons les plus connues. Si vous arrivez à la salle Brel, vous verrez quelques-uns de ses doodlings encadrés sur le mur.

Le salon est l'une des quatre salles idéales pour des événements privés. Une autre salle s'appelle la salle Louis XIV, la plus grande des quatre pouvant accueillir jusqu'à 100 personnes. Il y a aussi la salle Bruegel, du nom du célèbre peintre flamand, qui offre une vue époustouflante de près sur l'hôtel de ville adjacent (le restaurant accueille souvent les couples qui viennent de se marier à côté).

Donc, si vous appréciez une cuisine de très bonne qualité mêlée à une véritable histoire belge, vous ne pouvez vraiment pas battre cet endroit.

Maison du Cygne
Grand’Place, Bruxelles
Site Internet
T. +32 (0) 2 511 8244

commentaires

Commentaires Facebook

Mots clés: Belgique, bruxelles, eu, en vedette, image complète

Catégorie: A Frontpage, Belgique, Bruxelles, Union européenne, Loisirs, Pubs et bars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *