Qu'y a-t-il derrière la décision de Morales de se retirer?

Sur plusieurs points, Evo Morales a ignoré la constitution, qui n'autorise notamment que deux mandats consécutifs pour le président, souligne Corriere del Ticino:

«Déjà en 2014, l'ancien dirigeant du syndicat des paysans de Coca s'était moqué de cette règle lorsqu'il s'était présenté aux élections pour la troisième fois consécutive. … Mais sa décision d'octobre dernier de briguer un quatrième mandat était encore plus grave, car il avait simplement ignoré le résultat du référendum qu'il avait lui-même convoqué en 2016. Le peuple devait être autorisé à décider si les limites sur les mandats devraient être levées. Le camp du non a gagné. Mais l'ancien syndicaliste a estimé que la loi ne s'appliquait qu'à ses opposants et s'est présenté pour un quatrième mandat. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *