BlueVine lève 102,5 millions de dollars supplémentaires pour des services bancaires destinés aux petites entreprises – TechCrunch

En ce qui concerne les jeux fintech, les petites et moyennes entreprises ne sont pas souvent le public cible: elles sont trop petites et fragmentées par rapport aux grandes entreprises; et ils sont trop exigeants par rapport aux utilisateurs grand public. Mais en tant que secteur, elles représentent plus de 99% de toutes les entreprises de pays développés comme le Royaume-Uni et les États-Unis, ce qui signifie qu'elles ne peuvent être ignorées. Aujourd’hui, BlueVine, l’une des startups du secteur des services financiers a construit une entreprise destinée spécifiquement aux PME annonce de gros financements, soulignant la possibilité et la demande silencieuses qui existent.

"Nous constatons un fossé énorme sur le marché, la plupart des PME utilisant encore des comptes consommateurs plus", a déclaré Eyal Lifshitz, PDG de Bluevine et co-fondateur. "C'est la mission que nous sommes sur."

La startup, qui propose des financements et d'autres services bancaires aux PME, annonce aujourd'hui la levée de 102,5 millions de dollars US, une levée de fonds en actions série F provenant d'un mélange d'investisseurs financiers et d'investisseurs stratégiques de renom.

Dirigé par ION Crossover Partners, le cycle inclut également les investisseurs existants Lightspeed Venture Partners, Menlo Ventures, 83North, SVB Capital, Nationwide (un acteur majeur dans le secteur des services financiers au Royaume-Uni), Citi Ventures, le fonds de capital-risque de Microsoft M12 et des investisseurs privés. ainsi que de nouveaux investisseurs MUFG Innovation Partners Co., Ltd, O.G. Tech (la chaîne de valeur liée au milliardaire israélien Eyal Ofer), Vintage Investment Partners, le groupe ION, Maor Investments et d’autres investisseurs privés.

Avec ce dernier cycle, BlueVine, basée dans la Silicon Valley, a levé entre 240 et 250 millions de dollars de capitaux propres, ainsi qu’un financement par emprunt supplémentaire de un demi milliard de dollars pour alimenter sa plate-forme de prêts, a déclaré Lifshitz dans une interview. La société n’a jamais révélé d’évaluation, et ne le fait pas aujourd’hui, mais il a ajouté que BlueVine «se débrouillait très bien», avec une valorisation «en hausse» par rapport à sa série E.

"Nous ne sommes pas encore rentables, mais nous avons enregistré une croissance de 100% depuis l'année dernière et nous allons générer un chiffre d'affaires à trois chiffres cette année", a déclaré Lifshitz, soulignant que la société avait à ce jour octroyé 2,5 milliards de dollars de prêts à 20 000 petites entreprises.

Bien que les PME ne soient pas souvent la première cible des startups fintech, cela ne signifie pas pour autant qu'elles sont complètement ignorées. Kabbage est une autre start-up basée à Atlanta, soutenue par SoftBank, qui a également commencé par des prêts avant de se diversifier également dans une gamme plus large de services bancaires. (À titre de comparaison, Kabbage est actuellement évalué à plus d’un milliard de dollars.) Mercury, qui a récemment collecté des fonds, est un autre acteur récent dans le secteur des services bancaires aux PME. sa cible principale est un sous-ensemble plus étroit du monde des PME, les startups.

Le service de BlueVine s’articule principalement autour de ses produits de financement, où il propose à la fois des lignes de crédit et des prêts à terme (jusqu’à 250 000 USD) et un «affacturage», permettant aux clients de prendre des dispositions pour que BlueVine règle immédiatement les factures qu’ils choisissent de payer, un service qui se traduit par des lignes de crédit pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars et qui évite aux utilisateurs d'attendre que l'argent vienne avant de payer leurs factures.

À l’instar de Kabbage, le passage de BlueVine à une gamme plus large de services bancaires – vendus sous le nom de BlueVine Business Banking, qui comprend des comptes chèques et d’autres services en plus du financement – est une activité récente, en croissance et en expansion. Le compte courant, par exemple, n’a été annoncé qu’en octobre de cette année.

Pour les clients commerciaux, l’idée est de leur offrir un guichet unique pour l’ensemble de leurs services financiers, tandis que pour BlueVine, il s’agit de créer un ensemble plus complet d’offres pour que les utilisateurs restent sur sa plate-forme et dégagent de meilleures marges sur eux. à travers plus de services. Il est intéressant de noter que cela met BlueVine en concurrence moins avec les startups – dont la majorité propose toujours des services en un point ou une petite collection de services, mais avec les banques qui fournissent toujours une gamme complète de services, même si elles sont souvent plus chères et moins chères. moins efficace que les startups.

Mes vrais concurrents sont les 4 600 banques américaines », a déclaré Lifshitz. «C’est une très longue queue aux États-Unis. Mais si vous plongez dans cette voie, les PME n’ont généralement pas bien servi les PME. »

Le fait que la société attire une gamme d'investisseurs de services financiers soulève inévitablement la question de savoir comment BlueVine pourrait les associer à l'avenir ou même devenir une cible d'acquisition, mais une chose que Lifshitz a dit qu'elle ne ferait pas est une marque blanche. services (quelque chose que Kabbage a exploré): "Nous ne voulons pas céder notre technologie", a-t-il déclaré. «Nous sommes concentrés sur tirer parti de notre technologie pour être le meilleur de sa catégorie. "

«BlueVine a fait ses preuves avec ses multiples produits de financement et s'est distinguée par sa vision d'une plate-forme complète de produits bancaires innovants pour les petites entreprises», a déclaré Jonathan Kolodny, partenaire chez ION Crossover Partners, dans un communiqué. «Nous suivons de près l’entreprise depuis ses débuts et avons été témoins de la demande, et franchement du besoin économique, des services bancaires de BlueVine. Nous pensons que la société est exceptionnellement bien positionnée, grâce à son équipe de direction de classe mondiale, pour changer la façon dont les petites entreprises gèrent leurs besoins financiers aujourd'hui et à l'avenir. "

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/11/19/bluevine-raises-102-5m-more-for-banking-services-that-target-small-businesses/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *