Entretien avec le responsable de la philanthropie en chef de Salesforce – TechCrunch

Depuis sa fondation Il y a deux décennies, Salesforce a été le premier à utiliser le modèle Pledge 1%, qui consiste à donner 1% des fonds propres, des produits, des bénéfices et du temps des employés à des œuvres caritatives.

En tant que vice-président exécutif, responsable marketing et chef de la philanthropie chez Salesforce, Ebony Beckwith est chargé d’identifier les opportunités de service offertes à plus de 40 000 employés, tout en gérant la fondation Salesforce, qui administre des millions de dollars en subventions et programmes communautaires soutenant des efforts incluant la secours en cas de catastrophe et éducation de la maternelle à la 12e année.

Extra Crunch a récemment interrogé Beckwith au sujet des efforts en cours de Salesforce pour créer une culture qui redistribue et comment l'utilisation par Salesforce d'une fondation et d'une unité opérationnelle entièrement intégrée dédiée aux organisations à but non lucratif se distingue des autres efforts de philanthropie d'entreprise.

Cette interview a été modifiée pour sa longueur et sa clarté.

Ébène Frelix Beckwith Salesforce

Photo: courtoisie Salesforce

Créer une culture de redonner

Extra Crunch: je veux commencer par ce qui est peut-être le mieux connu de Salesforce: le modèle 1%. Alors pouvez-vous parler de ce que cela signifie et comment cela a évolué au fil des ans?

Ebony Beckwith: Ainsi, le modèle à 1% signifie littéralement «un, un, un:» 1% du temps, 1% des fonds propres et 1% de nos produits. Mark a proposé ce modèle en se basant sur le travail qu'il accomplissait dans sa société précédente et sur le fait qu'il voulait vraiment épouser une sorte de philanthropie et faire le bien.

Il dira: «Bien faire et bien aller vont de pair. Vous pouvez faire les deux. »(C’est la raison pour laquelle) lorsque Mark et les fondateurs ont créé cette société il ya vingt ans, ils ont décidé de redonner à notre ADN en tant que valeur fondamentale.

Ils misaient sur le succès de notre entreprise avant que nous ayons quoi que ce soit. Vous connaissez 1% du temps des employés lorsque vous n’avez que sept employés et pas tant que cela. Mais maintenant, nous avons plus de 40 000 employés, ce qui représente un pourcentage de leur temps.

Comment ce modèle a-t-il changé au fil des ans?

De toute évidence, il est devenu plus formalisé. Mon équipe et moi-même avons la responsabilité d’engager nos 40 000 employés à redonner à la communauté de manière significative pour eux, là où ils vivent et travaillent. Cela fait partie de la culture d’entreprise. Les gens savent que (quand) ils viennent ici, cela fait partie des attentes de l’emploi; (ils ont) sept jours de congé payé pour faire du bénévolat.

Mais notre équipe est si petite et nous ne pouvons pas joindre tous les employés. Nous avons donc beaucoup de programmes et d’incitatifs pour qu’ils se sentent vraiment bien de donner en retour. Nous donnons jusqu'à 5 000 dollars à nos employés pour qu'ils contribuent aux causes qui leur tiennent à cœur. Avec (un) programme, Circle the Schools, nos dirigeants adoptent une école dans leur région, rencontrent le directeur de l’école et travaillent réellement avec eux, en tant que membres de la communauté, pour déterminer ce dont ils ont besoin. Nous en avons plus de 120 maintenant.

Pouvez-vous parler un peu de votre identité? Vous voyez-vous comme une philanthropie? En tant qu'organisme à but non lucratif? En tant qu'entreprise qui dessert des organisations à but non lucratif?

Le modèle a évolué au fil du temps. À compter du 1er juillet, Salesforce.org est une unité commerciale verticale complète au sein de Salesforce. Il s’agit d’une équipe dédiée à l’impact social, au service de notre technologie, au service des institutions d’enseignement supérieur et des établissements d’enseignement supérieur à but non lucratif.

En même temps, je suis PDG de Salesforce Foundation, le 501 (c) (3) où nous effectuons toutes nos subventions stratégiques. Nous avons un conseil séparé qui supervise (celui-ci et) une stratégie distincte. Nous allons donner 30 millions de dollars en subventions cette année.

(C’est aussi le cas) où l’employé offre des programmes tels que le congé volontaire et l’appariement des employés.

Comment décidez-vous des domaines philanthropiques?

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/02/the-tech-of-giving-back-an-interview-with-salesforces-chief-philanthropy-officer/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *