Facebook étend ses efforts contre la discrimination publicitaire – TechCrunch

Aux termes d'un accord avec l'ACLU et d'autres groupes de défense des droits civils plus tôt cette année, Facebook a pris des mesures pour empêcher le ciblage discriminatoire des publicités.

Plus précisément, la société affirme qu'aux États-Unis, les publicités impliquant le logement, l'emploi ou le crédit ne peuvent plus être ciblées en fonction de l'âge, du sexe, du code postal ou d'une affinité multiculturelle. Les annonces ne peuvent pas non plus utiliser un ciblage plus détaillé lié à ces catégories.

Aujourd'hui, Facebook annonce ce que le vice-président du marketing des produits publicitaires, Graham Mudd, a décrit comme le prochain «jalon dans nos efforts pour réduire et éliminer la discrimination».

Premièrement, il étend l'application de ces règles au-delà du gestionnaire d'annonces Facebook pour englober tous les autres endroits où quelqu'un peut acheter des annonces sur Facebook: l'application Ads Manager, Instagram Promouvoir, les outils de création d'annonces sur les pages Facebook et l'API marketing Facebook (qui se connecte à outils tiers d’achat d’annonces).

Deuxièmement, elle élargit sa bibliothèque d’annonces consultable – créée d’abord pour répondre à des préoccupations relatives à la désinformation politique – afin d’inclure des annonces sur le logement destinées à un public américain.

Ainsi, si un organisme de réglementation, un groupe de défense des droits civiques, un journaliste ou toute autre personne souhaite vérifier comment les entreprises utilisent réellement Facebook pour annoncer le logement, elles peuvent consulter les archives. Cette partie de la bibliothèque commencera à archiver les annonces à partir de demain (4 décembre), et Facebook indique qu'elle inclura éventuellement des annonces d'emploi et de crédit.

Mudd a déclaré que Facebook aidait également les annonceurs à comprendre comment respecter les nouvelles règles. Bien qu'il ait décrit cela comme «le bon compromis» pour lutter contre la discrimination, il a également suggéré qu '«il existe et a toujours existé des pratiques publicitaires très raisonnables et légales non discriminatoires» qui utilisent un ciblage basé sur l'âge et le sexe.

Maintenant, a-t-il déclaré, les annonceurs doivent «réapprendre à utiliser la plateforme en raison de ces restrictions».

Traduit de la source : https://techcrunch.com/2019/12/03/facebook-ad-discrimination-enforcement/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *