Verizon présente OneSearch, un nouveau moteur de recherche axé sur la confidentialité

Verizon et ses filiales sont connues pour leurs violations massives de données, leurs erreurs de confidentialité et leurs entités Web aux noms étranges, mais maintenant le fournisseur de services Internet a lancé un nouveau moteur de recherche qui, selon lui, ne partagera certainement pas vos résultats de recherche avec les annonceurs ou ne personnalisera pas les résultats en fonction de votre historique de recherche.

Sur sa plateforme OneSearch financée par la publicité, les utilisateurs peuvent «rechercher sur Internet avec une confiance accrue, sachant que vos données personnelles et de recherche ne sont pas suivies, stockées ou partagées avec les annonceurs», selon une déclaration de Michael Albers, responsable des produits de consommation chez Verizon Media.

Les annonces sur OneSearch seront générées sur la base de mots clés, et non de cookies, et il y aura une option d'autodestruction pour les résultats de recherche à purger après une certaine période. Les résultats de la recherche seront générés par le navigateur Bing de Microsoft.

Alors que les consommateurs se lassent de voir leurs mouvements suivis en ligne, un nombre croissant de navigateurs prétendent préserver la confidentialité des utilisateurs, notamment Brave et DuckDuckGo, et des extensions bloquant les publicités et les trackers comme Ghostery.

Si les antécédents de Verizon en matière de recherche et de confidentialité n'étaient pas si irréguliers, cela pourrait être un ajout bienvenu au domaine croissant des navigateurs basés sur la confidentialité. En combinant AOL et Yahoo dans Oath en 2017, Verizon était clair sur ses plans d'utilisation de son réseau pour cibler les publicités. Et en 2016, la société a payé une amende de 1,3 million de dollars à la Federal Communications Commission pour son utilisation de «super cookies» qui traquaient les utilisateurs sur leurs réseaux via leurs téléphones portables sans demander la permission ou fournir une option de retrait. Et n'oubliez pas le célèbre hack de Yahoo, où les 3 milliards de comptes de ses clients ont été piratés en 2013.

Pourquoi Verizon introduit une nouvelle marque de moteur de recherche alors qu'il possède déjà Yahoo n'est pas clair, mais comme VentureBeat note, Yahoo possédait le nom «oneSearch» bien avant qu'il ne fasse partie de Verizon.

Selon la politique de confidentialité de OneSearch, les résultats de la recherche ne seront personnalisés qu'en fonction de l'emplacement, qu'ils collecteront à partir des adresses IP. OneSearch indique qu'il séparera les adresses IP des utilisateurs et de leurs résultats de recherche.

Traduit de la source : https://www.theverge.com/2020/1/14/21065640/verizon-onesearch-privacy-tracking-yahoo-breach-hack

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *